Home Blog Culture

Hash Lab #1- Le Haschish Népalais

On démarre la série des Hash Lab par le Népalais, car je me trouve actuellement en Asie et j’ai un faible pour le Népalais, un très gros faible même, et vous allez vite comprendre pourquoi.

Il y a plusieurs sortes de hash népalais : Le pollen, Les Temple Balls, L’ Himalaya et le super Himalaya (appelé aussi Black Spice), pour les plus connus. La technique traditionnelle de production est le charas (frottage des fleurs entre les mains, puis récupération du dépôt resté dessus). Mais depuis l’arrivé massive de touristes étrangers, il n’est plus rare de voir la technique de tamisage /pressage comme on la connait au Maroc.

nepal-new

L’herbe que l’on trouve dans ces contrés montagneuses est principalement de la Sativa, ce qui confère au hash des propriétés énergisantes et euphoriques. Le peu d’espèces « nepali » et « nepalese » avec un % d’ indica, sont des espèces « breedées » en Europe ou aux États Unis.

-nepal-1

1) Le Pollen Népalais

Le plus pur et le meilleur aux dires de tout les étrangers qui visitent les environs. D’apparence légèrement terreuse et plus rouge ou ambré que les pollen habituels, il a un effet plus fort et  radical que les autres népalais, et un gout tout a fait différent et moins lisse que les autres hash de la région, il ne faut le rater sous aucuns prétexte si vous êtes de passage. (

-nepal-pollen2

 

2) Les Temple Balls

Fabriquée comme un charas en frottant les buds avec ses mains et en récupérant la résine qui y reste collée, les têtes sont frottées délicatement et peu de temps, afin d’obtenir un produit fin de type « cream », au plus le hash s. Les impuretés et l’oxydation de la résine lui donne sa couleur noire.

Considéré comme un des meilleur hash de la planète, à cause de sa finesse, de sa combustion parfaite (c’est vrai je n’ai aucuns trous de boulette à déplorer) et de son effet sans pareil, le High avec un grand H. C’est une version affinée d’un charas de base, mais qui s’avère souvent de piètre qualité sur place, sa couleur noir pouvant laisser place à des additifs.

Il parait que dans les coffee hollandais c’est souvent du hash népalais de qualité supérieur fait sur place qui est « vendu » comme étant des temple balls. Les vraies se faisant rares.

Selon moi : Les Népalais exportent le hash de qualité vers des pays voisins plus riches afin d’en tirer le maximum, sa réputation n’étant plus a faire il part comme des petits pains. J’ai la chance de fumer une de ces balles de 40 grammes, et je peux vous dire que c’est le pur kif ! La qualité est au rdv, le high ne s’arrête jamais de monter ( heureusement j’ai une petite indica parfaite pour le soir).

Ma review : Se consume parfaitement, ne laisse aucuns résidus sur les doigts même après xx joints roulés, son odeur est florale et un peu épicée, son gout très prononcé, un effet énergisant, la sensation de ne plus être fatigué, et une grosse grosse banane. Idéal en journée. On peut le différencier facilement d’un border afghan car le népalais se durci ou se ramolli en quelques secondes si on le prend entre les doigts, l’afghan lui reste plus mou même sans être pris entre les doigts.

nepalais-temple-balls-3-bis

Plus de détails sur les méthodes de fabrications ( The Great Book Of Haschich par Laurence Cherniak )

Il n’est pas rare de voir du hash tamisé / pressé depuis les touristes étrangers ont fait leur apparition, ce n’est pas la technique traditionnel népalaise, mais si le

3) L’ Himalaya

Plus noir et moins goutu que les Temples Balls, surement à cause de l’altitude, il est considéré comme un des plus fort haschisch noir. Quasi introuvable pour le commun des mortels parait il.

-nepalais-himalya-4

 

4) Super Himalaya aka Black Spice

Une version de luxe du précédent, encore moins facile à trouver…, il a la particularité d’avoir plus de gout que l’ Himalaya de base et de littéralement fondre sous la température de vos doigts, en devenant comme du caramel.

black-spice-nepalais

Bonus

Quelques photos d’époque :

Les photos d’une saisie en Suisse qui nous montre le conditionnement à l’exportation :

-nepalais-saisie-conditionnement

et le reportage :  Himalaya la vallée du cannabis (Docu France 24):

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur les réseaux sociaux avec les boutons en dessous :)

Vous aimerez aussi surement