Home Blog Culture

Origines De La Mythique Variété Diesel

Au cours de ces dernières années, la génétique Diesel est devenue l’une des génétiques de cannabis les plus connues et les plus appréciées des cultivateurs et des consommateurs, aussi bien pour sa saveur intense que pour son effet puissant, provoqué par son niveau de THC supérieur à 20% présent dans la majorité des plantes. Comme c’est souvent le cas dans le monde du cannabis, l’origine exacte de cette génétique est incertaine, même si l’une des théories les plus souvent acceptées par la communauté la met en relation directe avec la Chemdog, ainsi qu’avec la variété de cannabis OG Kush.

La Sour Diesel développe d’impressionnants calices

La Sour Diesel développe d’impressionnants calices

Afin de clarifier l’origine de la Diesel il est donc nécessaire d’en savoir plus sur la mythique variété Chemdog (parfois appelée Chemdawg) et son arrivée sur la côte Est des États-Unis.

Grateful Dead et la variété de cannabis Chem

En 1991, durant un concert des Grateful Dead au Deer Creek Amphitheater de Noblesville, Indiana (6 et 7 Juin), un jeune cultivateur appelé Chemdog fît connaissance avec Joebrand (alias Wonkanobe) et Pbud. Ces derniers lui vendirent sur le parking du concert, un sac de 500$ d’une variété de cannabis appelée Dog Bud (cultivée à la frontière entre la Californie et l’Oregon). Surpris par la qualité des têtes, Chemdog leur demanda leur numéro de téléphone afin de se mettre d’accord pour la réception de quelques sacs supplémentaires sur la côte Est. Selon Chemdog, l’un des sacs comportait uniquement des têtes sans graines (sinsemillia), mais dans l’autre sac il trouva 13 graines, à la surprise de Pbud et Joebrand, qui achetaient cette herbe depuis plus d’un an mais n’avaient jamais trouvé de graines dedans. Le parent mâle de ces graines est donc inconnu, il est même possible qu’il s’agisse d’une autopollinisation de la mère.

Dinachem, la version de la Chemdog par Dinafem

Dinachem, la version de la Chemdog par Dinafem

Cette même année, Chemdog mît à germer 4 de ces graines ; l’une d’elles se révéla être un mâle qui fût alors écarté (Chemdog était très jeune, 17 ans, et n’a pas su voir le potentiel de cette plante) ; les trois autres se révélèrent femelles et furent étiquetées de cette façon :

  • Chemdog (aujourd’hui connu comme ’91 Chemdog)
  • Chemdog « a » (aujourd’hui appelé Chemdog’s Sister)
  • Chemdog « b »

10 ans plus tard, en 2001, Chemdog et sa petite amie essayèrent de mettre à germer 3 graines supplémentaires, étiquetées comme « c », « d » et « e ». La « e » ne germa jamais, la « c » donna un résultat médiocre, alors que la « d » est encore conservée aujourd’hui, elle est connue sous le nom de Chemdog D ou Chem D.

En 2006, Chemdog et Joebrand se réunirent une nouvelle fois et JoeBrand put récupérer 4 des 6 graines restantes. Joebrand les étiqueta de 1 à 4 et conserva la plante numéro « 4 », qu’il appela « Reunion pheno » la considérant comme la plus proche de la génétique originale. Il semblerait que Chemdog conserve toujours les 2 graines restantes.

Chemdog et son groupe d’amis cultivateurs réalisèrent différents croisements à partir de la variété de cannabis Chemdog, certains sont devenus très connus, comme par exemple :

  • Giesel (Chem D X Massachusetts Super Skunk)
  • Bubble Chem (Chemdog’s Sister x Sag’s Blueberry)
  • Chemhaze (Chem D x ’93 NL#5/Haze, également appelée Dawg Daze)
  • Super Snowdawg (Bubble Chem x Super Skunk/Oregon Snow)
  • Chemdog D x Pbud (variété old school du Colorado)

 

OG Kush et cannabis Diesel

En 1992, JJ et Weasel firent connaissance à Central Park à New York. Peu de temps après Weasel obtint des mains de Chemdog la Massachusetts Super Skunk et la ’91 Chemdog, mais le nom de cette dernière ne lui plaisait pas, il la rebaptisa alors Diesel ou New York City Diesel. Quelques années plus tard, vers 1995, l’Original Diesel apparut (également connue comme Underdawg, Diesel#1, Headband ou Daywrecker Diesel), il s’agit d’un croisement développé par Weasel entre la ’91 Chemdog et un hybride de Massachusetts Super Skunk et de Northern Lights de Sensi Seeds.

Peu de temps après, la fameuse Sour Diesel (également connue comme East Coast Sour Diesel, ou simplement ECSD) vît le jour après une pollinisation accidentelle dans une culture de ’91 Chemdog pollinisée soit par une DNL (Northern Lights x RFK Skunk/Hawaiian), soit par une Massachusetts Super Skunk (JJ-NYC).
Chemdog de Green House Seeds

Chemdog de Green House Seeds

Chemdog de Green House Seeds

La New York Diesel de Soma (très populaire en Europe notamment grâce au clone Mandarine), semble issue d’un croisement entre une femelle Diesel (ou d’un hybride de Diesel) dont les graines proviennent d’un rasta de New York, avec un mâle Afghani/Hawaiian. Cette NYCD est fort éloignée de la Sour Diesel, que ce soit au niveau des qualités organoleptiques, ou du type d’effet qui est notamment moins puissant. La variété de cannabis Orange Candy de Philosopher Seeds est un bon exemple de croisement hybride à base de NYCD.

Nous ne pouvons parler de cette histoire sans parler de la variété de cannabis OG Kush. Il existe différentes théories qui expliquent son histoire : pour certains il s’agit, simplement, d’une sœur de la Sour Diesel. Pour d’autres il s’agit d’une autopollinisation de ’91 Chemdog sélectionnée dans la région de Tahoe en 1996. Finalement, la troisième version la plus acceptée (celle de Kailua Kid de Sierra Seed Company) parle d’un croisement entre le clone Chemdog et un hybride de Lemon Thai x Old World Paki Kush développé dans le Nord de la Californie ; cette théorie expliquerait le « Kush » présent dans le nom de la variété, alors que le « OG » viendrait probablement de « Ocean Grown » (cultivé proche de l’océan).

A partir de là, les clones de OG Kush les plus satisfaisants ont été sélectionnés, comme par exemple le Tahoe OG (introduit dans la communauté par Swerve durant les années 90), le San Ferndando Valley ou SFV (provenant de la région du même nom) ou encore le Raskal’s OG (provenant également de la région de San Fernando) parmi tant d’autres.

Tête de cannabis OG Kush

Tête de cannabis OG Kush

À l’heure actuelle, nous pouvons trouver un grand nombre d’hybrides développés à partir des gênes Diesel et OG Kush, ce qui nous donne une piste sur la qualité de ces variétés, remarquables grâce à leur effet cérébral très intense et pour leur incomparable mélange de saveurs de combustible, terre, pin et fruits citriques.

L’un des créateurs ayant développé ces lignées génétiques à partir des variétés originales est JJ-NYC. Suite à de nombreux essais avec la Hindu Kush et l’Afghani de la banque de graines Sensi Seeds il créa un rétro-croisement appelé Double Dawg (Chemdawg D x Afghani) qu’il développa avec un second rétro-croisement qu’il baptisa Tres Dawg. Cette Tres Dawg s’utilisa dans de nombreux hybrides d’excellente qualité, comme la Star Dawg (Chem 4 x Tres Dawg), la White Dawg (The White x Tres Dawg) et l’Original New York City Diesel (’91 Chemdog x Tres Dawg). Rez de Reservoir Seeds travailla également la génétique ce qui permit d’offrir différentes versions, avec notamment la Sour Diesel IBL de laquelle provient le fameux clone français Riri sélectionné en 2006, testé à plus de 24% de THC.

Parmi les banques de graines de cannabis spécialisées dans les variétés Diesel, Chemdawg et OG Kush, nous pouvons vous conseiller par exemple Humbolt Seeds, Hortilab, DNA Genetics, Reserva Privada, The Devil’s Harvest, The Cali Connection, TGA Subcool, ou Apothecary Genetics.

Source : Alchimiaweb.com

Vous aimerez aussi surement